1. Localisation

 



Bure c’est où ? C'est ce petit village meusien peuplé d'irréductibles militants qui resistent encore et toujours à l'invasion nucléaire... . 


Il devient désormais le centre de gravité d’un programme gigantesque d’enfouissement des déchets nucléaires sur lequel repose notre avenir à tous et celui de nos enfants.


CIGEO ne s’arrête surtout pas aux portes du village.

Autant que nous soyons, d’où que nous venions, nous sommes tous concernés. 

 


C’est maintenant qu’il faut agir car, pour l’heure, rien n’est fait !



 

Documentaire sur Public Sénat, 16/12/2013 : "Déchets radioactifs, 100 000 ans sous nos pieds?"


Vidéo - POUBELLE LA VIE - Automédia, Bure Meuse (55)



L’implantation du centre d’enfouissement des déchets nucléaires dans l’est de la France est aujourd'hui envisagé là où, il y a 20 ans environ, l’Etat a autorisé l’implantation d’un laboratoire de recherche sur la question de l’enfouissement : à Bure, petit village du sud meusien.


Mais il ne faut pas s’imaginer que la portée de CIGEO s’arrête aux portes de ce village. CIGEO est le projet industriel le plus démesuré que la France ait jamais envisagé, tant vis à vis des coûts, de la complexité technique, de la durée d’exploitation que des impacts, nuisances et risques engendrés.


Ainsi, il faut resituer ce projet dans son contexte interrégional, national et international. Des associations de toute l’Europe se mobilisent d’ores et déjà pour que ce projet dangereux ne voie jamais le jour.


Jusqu'alors, chaque pays se devait de conserver sur son territoire ses déchets nucléaires. La récente directive européenne du 19 Juillet 2011 (article 4.4) permet à présent à certains pays d'accueillir, à des fins de stockage, les déchets produits par d’autres pays membres de l’Europe.


CIGEO pourrait donc se transformer en poubelles européennes transnationales.


 

Lire : Cigéo / Bure - La loi sur la transition énergétique pourrait faire de la France la poubelle nucléaire de l'Europe.

 

Si localement, autour du village de Bure, la densité de population est une des plus faible de France, la population directement concernée par ce projet est très importante et se compte en millions de personnes.


L’information doit se propager afin que la population se mobilise massivement avant 2015.


Tout est encore possible d’ici là ! 

 

 

 

 

 

 

La France est le pays le plus nucléarisé au monde ...

 

... et le plus gros producteur de déchets nucléaires !



Le petit village de Bure est l’épicentre d’un vaste programme d’entreposage et de stockage de déchets radioactifs en tout genre. Les installations d’entreposage de surface de Soulaines et de Morvilliers à 30 km à l’ouest de Bure accueillent déjà des déchets radioactifs (type faible et moyenne activité à vie courte) . En 2008, une action citoyenne de grande ampleur a permis d’éviter de justesse l’installation d’entreposages complémentaires de déchets de type Faible Activité à Vie Longue (FAVL) à proximité. CIGEO a du mauvais sang à se faire...

 


 Extrait de carte « Nucléaire danger permanent » - réseau Sortir du nucléaire.



La vallée de l'Ormançon, à quelques kilomètres de Bure

a été retenue comme site potentiel pour

l'implantation de plus de 100 ha d'installations de surface


Photo de la vallée de l'Ormançon extraite de

"Zone Natura 2000 en Lorraine" - DREAL lorraine


 


» Pour aller plus loin «

 

• Maison de résistance à la poubelle nucléaire de Bure

• Carte de localisation des sites retenus en 1994 pour accueillir 3 laboratoires de recherche, seul celui de Bure verra le jour…

• Directive européenne sur la gestion des déchets : vers une poubelle nucléaire européenne à Bure ?

• Carte nationale du Réseau Sortir du nucléaire " Nucléaire danger permanent "

• La France, plus gros producteurs de déchets au monde

• Documentaire sur Public Sénat, 16/12/2013 : "Déchets radioactifs, 100 000 ans sous nos pieds?"

• Vidéo - POUBELLE LA VIE - Automédia, Bure Meuse (55)